Un projet dûment agencé

Lorsqu’un dessein fait l’unanimité des cœurs, il est rare que les bonnes fées n’aident pas à sa concrétisation. Ainsi pourrait être résumée la genèse de ce projet d’église au 4ème RE, considéré par tous les légionnaires de cette unité, comme une ardente nécessité.

Une initiative jugée suffisamment pertinente, puisque sitôt définie concrètement par son coût comme par l’étalement des travaux, de généreux donateurs se sont spontanément manifestés. Sur un budget global estimé aux environs de 380 000 euros, près de 280 000 ont, en effet, d’ores et déjà été trouvés. Et les 80 000 autres  émanant de « L’espérance pour un avenir solidaire » vont se rajouter par tranches, dont une première partie de 20 000 euros a été versée le 5 février dernier.

Telle qu’imaginée par ses concepteurs, « l’église sera simple et de bon goût, à l’image de la Légion étrangère. » Dédiée à Notre-Dame des Képis Blancs, elle rappellera à la fois le contexte de la Nativité et celui d’une hacienda mexicaine !

Le sol sera en pierre de taille ou en carrelage en grès. Les vitraux restaurés par un ancien officier de la Légion représenteront les saints patrons des rames de la Légion étrangère. Les légionnaires se chargeant eux-mêmes de l’édification de la dalle extérieure et de l’aménagement de la ferme qui inclura la sacristie et le logement de l’aumônier. De cette façon, la partie de cette construction constituera un lieu de formation idoine pour les stagiaires de l’unité.

Selon l’échéancier programmé, les travaux commencés en avril 2019, seront inaugurés et bénis lors de la fête de Camerone. Ils devraient être achevés le 15 novembre prochain, le jour de la fête régimentaire et bénis à cette même occasion par Mgr De Romanet, Evêque aux Armées.